VIE DE TOUS LES JOURS

POUR LIRE VOUS AVEC TROIS CADRES, TROIS THEMES
DEROULLER ALORS LES PETITS CADRES POUR LIRE TOUT , C EST TOUT

 la vie de tous les jours a bord du navire

LA VIE ETAIT DIFFICILES POUR LES PIRATES, ILS ETAIENT PAS FORCEMMENT RICHES !

Souvent ils dilapidaient sur terre leur butin !

Ils étaient choisis sur terre, décidaient de s’en aller, aimaient l’aventure et la liberté,

ils avaient un code, et un tribunal,

le butin etait partagé en part egal y compris le capitaine, et les mutilés pouvaient meme avoir une part supplementaire !crane-et-tete-de-mort-image-animee-0119

 

VIE DE TOUS LES JOURS

Ils étaient confinés et ce n’était pas évident, le bâteau était pas très propre, meme si ils  faisaient des corvées tous les jours, cela sentait mauvais ,

pour dormir c’etait pas la classe, soit par terre ou dans un hamac,

niveau vetement ils s’habillaient comme ils voulaient,mais avec des vêtements amples, pour le coté pratique,(surtout pour combattre,fallait pas être  gêné aux entournures) ils n’avaient pas de chaussures,
l horreur dans les cales ou il y avaient les reserves,  les munitions,  les tonneaux et autres, ils faisaient chauds et etouffant

toute la journee il y avait des corvees reparer voiles et cordages et tous les équipements defectueux, il fallait aussi humidifier par temps chaud le bâteau surtout le pont à cause du bois qui se  craquait et pouvait couper les plantes de pied , et puis nettoyer la coque du navire pleine de coquillages, mais qui servait aussi de torture tres pratiques aussi, de mettre un homme en dessous attaché a une corde, couic ça coupe !

piraterhum

NOURRITURE

bof bof, yavait le gâteau du marin, un biscuit bourratif, fait avec de la farine et de l’eau de mer,

certains pirates dans leur confrerie mangeaient en bonne ration mais toujours la meme chose, mais en general c’etait pas la panacée, forcement yavait pas de glaciere , bon quelques volailles desfois du cochons, enfin une petite menagerie d’animaux vivants comme des chevres pour le lait, quoi que le rhum c’est meilleur, reste aussi la pêche

Et pour faire la cuisine à tout ces marins pirates, un chef cuistot, qui a le surnom de COQ, souvent c’etait un marin mutilé, à qui il manquait une jambe un bras, on le mettait donc en service cuisine

La cuisine pouvait etre dangereuse, et allumer le feu en temps de mer agitée bah non, valait mieux pas risquer un incendie, alors on mangeait pas tous les jours chaud et bon surtout avec des asticots dans la nourriture heu, beurk, donc le rhum ca tuait tout cela

niveau boisson, le truc  c’est que l’eau, se croupissait vite, alors un coup de rhum la dedans et cela desinfectait je suppose, et pis l’effet etait pas si mal que cela, du coup on chantait des chansons,

chanter c etait aussi une occupation, surtout pas de jeux de cartes avec mises, car cela pouvait amener des bagarres