LA POURVOYEUSE CHARDIN

 

machine

 

Cela faisait pas mal de temps, que nous avions pas pris la machine à remonter le temps ! pas vrai ?

Tout le monde est là ????? , on démarre ????

on attache ses ceintures, et zoummmmmmmmmmmmmmmmm

HEU JUSTE UN TRUC ! POUR LES NOUVEAUX ABONNES SI VOUS AIMEZ LES TABLEAUX EXPLIQUES VOUS POUVEZ VOIR MES AUTRES BILLETS, VOUS CLIKEZ SUR LA PANCARTES SUR LA DROITE : TABLEAUX EXPLIQUES, YEN A TOUT PLEIN , BISOUS

Alors là je vous demande comme d’hab, la plus grande discrétion, on ne fait pas de bruit ! on va s’infiltrer dans une maison bourgeoise du 18 ième siècle !!!! nous sommes en 1738 !

et plus particulièrement dans la cuisine, il s’y passe toujours des choses !

 

Nous sommes donc chez un notable, et à cette époque, (tendez l’oreille je parle tout bas)

donc à cette époque, les cuisines deviennent une VRAIE pièce, je veux dire que avant c était la pièce principale, qui l’est toujours pour le peuple, car il y fait chaud, les bêtes y sont  même, donnant ainside la chaleur !

mais là maintenant, la gastronomie a pris un essor ! et ya des nouveautés culinaires,  !!!!! et donc on va recevoir dans la SALLE A MANGER, et on aura de ce fait une CUISINE,

il y aura chambre, cabinet de toilette, bibliothèque et patati, on se rapproche de notre habitat !

 

La Cuisine à une arrière cuisine souvent,( nous on reste planqué ok ?)

sachez aussi, que puisque l’on diminuera le sucré dans les plats, on aura une partie de  cuisine specialement patisserie !

 

 

Vous savez chez les « riches » le repas était dans la chambre à coucher ! voir l’antichambre, maintenant avec les nouveautés, les recettes améliorées, l’art de la table, on aime recevoir dans un endroit ! et servir à la « Française » !

La cheminée est toujours de mise mais, on va voir un réchaud et voui qui va moderniser la cuisine

 

 

Allez ouvrez vos mirettes, et observez :

 

Chardin_1739 La pourvoyeuse

 

 

 

Observez tout ce qui se rapporte à la cuisine ……………………….

 

 

et jouez un peu, une question vous est posée, passer en surbrillance sur la bande pour avoir la soluce

ATTENTION COTE PRATIQUE POUR BIEN LIRE SURLIGNER AVEC VOTRE SOURIS DE GAUCHE A DROITE CA DEVOILE MIEUX LA PHRASE CACHEE MERCI

 

une écuelle  au sol et un plat sur le meuble

 

 

 

spoiler (EN QUELLE MATIERE EST L ECUELLE )

EN TERRE POUR LE PEUPLE


 co1

spoiler (EN QUELLE MATIERE EST LE PLAT )

EN ETAIN POUR LES NOBLES

 

 

 

 

co1

spoiler AU MOYEN AGE ON MANGEAIT SUR UN TRANCHOIR ,C EST QUOI ?)

C EST UNE GROSSE TARTINE DE PAIN

 

co1

au 16 ime siècle voilà l’assiette qui va remplacer l’écuelle , chez les paysans c’est toujours l’écuelle mais chez les nobles, belles assiettes évidemment !

 

voici donc le début des assiettes,  en étain, en argent ou en or pour la « haute » et , pour  le peuple ils  mangeaient dans des poteries.

 Il y aura un goût prononcé pour l’Art de la table, et beaucoup d’objet originaux, les assiettes vont être en faience,  porcelaine…..voici donc, l’assiette ,  la fourchette, la cuilliere et le couteau ! et autres services

 

 

et FIN 18 ième l’assiette va se démocratiser, maintenant vous avez du mélaminé, lol

 

 

co1

des bouteilles de vin, 

Tiens tiens ! avez vous regardez ces bouteilles ???? tout vous semble normal ???????  cherchez donc un détail, qui est nouveau pour l’époque, et qui a été créé au 18 ieme siecle

 

 co1

 spoiler (QU EST CE QU ON A CREE AU 18 IEME ?)

LES BOUCHONS DE LIEGE QUI VONT SUPPRIMER L ETOUPE

 

 

 

co1

 spoiler (DITES MOI QUELLE INVENTION VA EN DECOULER ?)

LE TIRE BOUCHON ET IL Y EN AURA DES MAGNIFIQUES

 

co1

une fontaine en cuivre rouge,

pourquoi ? car c’est une matière noble, chez les « petits » c’est le fer,

 auparavant on tirait l’eau du puit, et l’on mettait l’eau dans un baquet, là la fontaine est bien plus jolie en différentes matières, comme ici cuivre rouge, mais on peut trouver de la faîence ou de la porcelaine, un petit robinet bien pratique également, voilà un côté plus moderne !

 

QUI EST CETTE FEMME ?

MINIGIFVIGNE

 

On l’appelle la POURVOYEUSE,

elle est une servante de la maison de gens nobles, elle est responsable des courses, elle revient sans doute du marché,  elle a ramené de la  viande, je ne sais pas si c’est un lapin ? un gigot ? Elle a ramené aussi du pain, deux grosses miches de pain !

AU XVIII èeme siècle, cela est bien injuste, car il y a que les « riches » qui peuvent s’acheter du pain, et du bon pain !  sinon le pain des pauvres n’est pas vraiment le même !

Il y a en ville des boulangeries ! et l’on ajoute à la pâte du sel ! et vous connaissez à l’époque le prix exorbitant du sel !

Après la révolution, bon vous connaissez la date, il y aura le PAIN EGALITE, pour les riches et les pauvres, puis le pain blanc au froment qui sera le pain de tous !

FIN 18 ième, les pétrins en bois mécaniques ! et ????……………………. LES PREMIERES BAGUETTES !!!!!!

 

Regardez son habit, la coiffe, le tablier, la robe, ses chaussures

 

La mode a changé, mais le peuple essaie d’être à « la mode », voyez vous sous son tablier sa chemise dont les manches sont parsementées de rubans roses ? son petit bonnet, et un médaillon autour de son cou ? voyez vous ses jolies chaussures ? la taille fine et les hanches larges ?  voila bien des critères de mode ! certes seul le tablier bleu passé, qui n’a pas de couleur vive comme les beaux tissus des belles dames, nous font bien deviner que c’est une servante

 

pourvoyeuse1

 

  MAIS QUELLE EST CETTE EXPRESSION DE  VISAGE ,? POURQUOI EST ELLE LA, AINSI ? !

COMME STOPPEE PAR UN FAIT CURIEUX, ON DIRAIT QU ELLE ECOUTE ! 

il y a trois versions de la Pourvoyeuse, avec trois expressions differentes,

AU LOUVRE la pourvoyeuse est lointaine regard vide

OTTAWA, la pourvoyeuse ne sourit pas et est ennuyée

BERLIN la pourvoyeuse est amusée

 

 

 

 

.

   

ON REGARDE ?

Vous voyez bien, une autre servante, qui parle secrètement à son amoureux ? ou courtisan ? 

Notre Pourvoyeuse en premier plan, doit entendre une conversation, et effectivement, la porte de la cuisine est ouverte vers l’extérieur, on appercoit le ciel bleu, ET un homme qui n’entre pas

On voit sa silhouette avec un tricorne sur la tête, un homme qui parle à une jeune fille,  le tricorne était la mode au XVIII siecle, en fait c’était des militaires qui pendant la bataille étant gênés par leur chapeau, ont replié les bords du chapeau, hop trois bords, cela a fait un TRICORNE,

pourvoyeuseporte

remarquez que la silhouette de la pourvoyeuse est nettement plus imposante que la silhouette de la jeune fille, bien sur celle ci est éloignée mais tout de même c’est assez énorme et je trouve par contre  l’homme est finalement imposant en grandeur !

On a l’impression malgré que la pièce juxtapose la premiere pièce , donc on a l’impression d’un éloignement, plus c ‘est loin plus c’est petit ! mais pourtant là c’est près

alors moi je me suis dis que peut être c’était elle qui se retrouvait dans sa jeunesse, ses débuts ? 

La pourvoyeuse nourrit, la pourvoyeuse semble maternelle et veille, l’homme n’entre pas, il reste a l’extérieur, et ne traverse pas la cuisine et cette fontaine également au proportion grande par rapport a la perspective, l eau , la vie….

Le Peintre , ce grand Peintre qui se nomme CHARDIN, aime représenter des scènes de gens de maison, il aime représenter le « banal », il y a à la fois l’action et l’arrêt, comme un moment surpris, pris sur le vif, un instant de vie,

Dans ce tableau beaucoup de lignes obliques  de carrés et rectangles , un peu comme des morceaux de vie, d’instant, un peu cubiste,

Jeu de lumière s’entremêlant , et textures des matières , le figé et le mouvant,

 

 

 ENFIN , bref, J ai remarqué les deux miches de pain, chacun le sien, jai remarqué la ligne symbolique de l’eau, viande, chair, vin, l’eclairage, et l’ombre , toujours en contraire, et les deux plats, etain en HAUT  loin de l’écuelle en terre au sol,, les femmes malgré l’imposance (je sais pas si cela se dit, lol bref, de l’homme à la tricorne,) donc ne le laisse pas entrer, nous sommes en 1738 1739 les domestiques, petit peuple, peut etre se rebelle ? commence à ne pas céder ? qui sait ? bon je vais chercher bien loin, alors que nous sommes dans une scene de genre, mais peut etre qu’en attendant la révolution, des bonnes qui ressemblent pas à des bonnes, des petites qui semble bien  grandes en premier plan, je  vois des messages, 

pardon aux connaisseurs, 

la pourvoyeuse etude

Publicités