pas de titre

LE BLABLA DE L'ESPACE

PAS DE TITRE

JULIE

      

j’avance

malade de temps de faim de toi

j’en vomis

et je me dirige

vers

la mort 

car mon coeur ne bat plus

ne se débat plus

et le couloir sombre

n’a pas de lumière

tout est derriere moi

vascillante

je suis comme cette flamme qui s’eteint

je moisi de jour en jour

et les vers grouillants se précipitent

comme les vers de mes poemes inutiles qui ronge mes phrases d’appels au secour

mais

tu m’as nourri d’un amour périmé    

dégoulinant

une odeur nauséabonde

parfum dépassé

ahhhhhhhhhh

tu me souris,

souris de rat

raz le bol  

raz de marée

vague

comme mon regard qui ne  voit plus


qu’est ce que cela peut te faire

tu me vois pas

quand silhouette

comme appat

comme objet

mais le robot que je suis

utilise sa derniere energie

pour

se jeter dans le cimetiere…

View original post 173 mots de plus

Publicités