tristesse

 
 ALLUMEZ LA VIDEO ET LISEZ LE POEME EN MEME TEMPS    MERCI ENORMEMENT
pourquoi,
pourquoi moi,
comme une ile
avec autour le monde
et le phare qui me fais signe
pourquoi je ne puis acceder a ce rivage
vis aux lances
les lances qui m’atteignent
et s’enfoncent dans mon coeur qui saignent
je voudrai partir
sans me noyer
pour rejoindre ce paradis
d’amour
que les autres connaissent
et dont j’envie
par mes yeux de pluie
de temps de remous
je ne peux traverser
pour atteindre ce monde
qui ne met pas destiné
 
l’espoir, n’a pas de valeur
il n’est que reve, mais pas réalité
pansement sur ma plaie
alors j’imagine comme on pense
panse
un deux trois
la valse de ma vie
qui tourne tourne tourne
le monde autour de moi est flou
et toi dans la foule
et les autres
épiant se qui se passe
alors tu lache ma main
et je tombe
sur la piste de danse
dense de monde
seul parmi les autres
isolée
parmi les humains
hé, s il vous plait,
vous pouvez pas m’aider
a traverser la mer, l’amer
hé s’il vous plait
vous pourriez pas me sourire
juste quoi, un ti quelque chose
je suis mendiante d’affection
c’est con
pas tant pis je reste sur mon ile
et je valse seule
la musique m’arrive du continent
je suis dans l amer salée de l’ocean de larme de mes yeux bleutés
et mes cils comme des algues, laisse couler le flot d’eau sur mes joues rosies de chagrin
et je me recroqueville
comme
une toute petite boule
et je roule
roule
roule
et la houle m’emporte dans le fond
de mes eaux de peine profonde
ou je me noie
pourquoi moi
SI JE POUVAIS TOUT RECOMMENCER
Publicités