la femme au xvi ème siècle

 
 

LA FEMME A LA RENAISSANCE

 
 
 
 
Je suis désolée, je vais pas vous faire rire,
bien, vous savez si vous avez lu mon billet sur le moyen âge, que la femme avait quand même quelques pouvoirs  à l’époque, bon , bah, c’est fini !!!! 
 
Avant elle pouvait aller en justice, faire le métier qu’elle désirait, même un métier d’homme, et elle pouvait gérer ses biens ,
ba la makache! rien ,Nada !  
 
les hommes deviennent les big chefs ! au 16 sièle, il est le maître ! (arrêtez de rigoler messieurs , non mais !)
d’autant plus que la religion prend une place importante et que elle décrète que la femme est inférieure, et de plus qu’elle est comme le diable, on pense même qu’elle ne ressucite pas ! je vous dis pas comment elle est mal considérée !
il y a aussi des écrits sur elle abominable, et des peintures grottesques,
 
donc la femme ne peut pas aller en justice, faire le métier qu’elle désire, sauf, ouf ouf ! lorsque son mari décède et qu’elle est veuve, (ous kil est l’arcenic, chéri ! vient manger ta sousoupe)
une fois qu’elle est veuve , elle hérite du métier, donc elle peut etre maitre artisan, sauf, ba si elle se remarie, elle doit racheter le métier ! vaut mieux pas se remarier, à l’époque valait mieux rester veuve et aimer en secret,
 
 
Bien, ce qui est quand même curieux, c’est que la renaissance, vous le savez bien, c’est quand même un renouveau dans l’art, alors les tableaux, les peintures, vont changer, la perspective n’est plus la même et la femme n’est plus du tout peinte de la même façon,
l’on trouve des tableaux de nudité de la femme, et des sculptures vraiment très belles, la beauté féminine ayant d’autres critères que celle du moyen age (au moyen age il fallait avoir des ptits nénés, être fine, et avoir un petit bidon tout rond, et un large front très haut , elle s’épilait d’ailleurs) 
a la renaissance, on voit des peintures, avec de grosses cuisses, des seins lourds , des femmes pulpeuses, et ba ce qui m’étonne c’est que l’on trouve aussi notamment des peintures aux pays bas et allemagne , donc des peintures de femmes ignobles, ressemblant à des sorcières, un tableau évident, la femme et la mort, on hai la vieillesse et l’on décrit dans des ouvrages des textes d’hommes pourtant célèbres , donc des écrits vraiment affreux sur la femme vieillissante,
 

     Enfin, le discours scientifique, qui, depuis Aristote, n’a jamais été tendre envers la femme, achève de convaincre qu’elle est non seulement inférieure à l’homme mais aussi dangereuse. On se méfie de ses "humeurs descendantes", on décrit sa tendance à la "mélancolie", à "l’humeur noire", sorte d’équivalent du temps de la dépression… Son corps semble être le réceptacle naturel à toutes les maladies. Enfin, on souligne que son sexe même est dangereux pour la virilité, y compris hors de la période "impure" de ses menstruations:

 

 

  LA FEMME A LA RENAISSANCE !

Elle devait avoir le teint pâle, avoir une taille hyper fine (dont elle avait un corset, aie aie, certaines s’évanouissaient tellement c’était sérré,

 il fallait avoir des gros lolos, qui dépassaient , (bon maintenant c’est pareil sauf qu’on met du silicone)par contre on cachait les pieds, je comprend pas trop le truc, ce qui m’amuse c’est pendant les films d’époque, les nanas respirent un peu fort quand meme vous avez pas remarqué ? faut pas exagérer ! lol

 fallait avoir les bras dodus,

 et on se mettait du rouge sur le visage pour faire bonne santé, on se mettait du brun sur les sourcils, et certaines femmes faisait aussi du maquillage sur leur peau pour faire ressortir leur veines style je suis blanche on voit mes veines ! la ruse !!!!!

 on se mettait aussi un grain de beauté en velours, sur le visage et le décolleté, du rouge à lèvres, par contre on se lavait pas, parceque les bains étaient sources de microbes soit disant, alors les femmes se passaient des lignes parfumés sur le corps (des lingettes quoi)

fallait pas être bronzée alors les femmes sortaient avec un masque qu’elles tenaient avec leur dents,

 quand aux femmes du peuple, bah c’était pas la joie vraiment, et les critères de beauté je pense pas qu’elles avaient le temps d’y penser,

 

 

  UNE FEMME

CATHERINE DE MEDICIS

 

 

Une reine qui a marqué la renaissance, petit rappel, la renaissance est tout de même un changement, de par la politique, l’art, celui qui amena la renaissance (vous comprenez bien le nom qui veut par lui même expliquer le phénomène) donc c’est François 1er qui en Italie fut subjugué par l’art, et hop il nous ramène Léo, heu Léonard de  Vinci, incroyable homme aux multiples talents, je vous en parlerai plus tard, car sa vie est pleine de mystère aussi, (vous pouvez allez voir aussi mon billet sur rennes le château et priauré de sion, léonard en ferait peut etre ben parti, chut !) donc, maintenant on parle de cat, donc Catherine de Médicis, mais je vous laisse avec les vidéos trop bien faites : bon visionnage à vous, et si vous êtes au bureau faites attention au directeur, et si vous êtes le directeur froncer les sourcils style je suis absorbé par le boulot,  bon à plus …..

 

 

    

 

EN BREF,

Le XVe siècle est celui des Grandes découvertes qui changent en Europe occidentale la

représentation du monde : donc on sait que la terre est ronde que ya d’autres pays et patati,

Ya de nouvelles richesses.. Le                                 

XVe siècle est aussi celui du rétablissement du royaume de France : des provinces entières

sont rattachées au domaine royal comme la Guyenne, la Provence et le duché de Bretagne. NA !

La population augmente, parceque faut dire que comme yavait eu la peste et la guerre de cent ans, c’était pas ça qu’était ça,

du coup comme cela va mieux et que ya beaucoup plus d’hommes, et ba niveau économique  c’est mieux aussi! et niveau comportements sociaux aussi.

 

 

 

En France, le XVIe siècle est le siècle de la Renaissance. Pourtant, cette période historique

n’est pas uniforme et peut être scinder en deux parties :

 la première moitié du siècle

correspond au règne de François Ier et est caractérisée par de nombreux conflits externes que

ce soit en Italie ou avec Charles Quint et la famille des Habsbourg ;

 la seconde moitié est

également conflictuelle marquée par des guerres civiles de religion qui ne s’achèveront qu’en

1598 avec la signature de l’Edit de Nantes. Le beau et riche XVIe siècle, celui de l’expansion

économique, a laissé sa place au sombre XVIe siècle. rrrrrrrrrrrrrrrr

 Le XVIe siècle est

un siècle de bouleversements socio-économiques aux retombées culturelles importantes. et pis on sait plus trop car la modernité dérange un peu les habitudes alors on sait plus si on progresse si on conserve 

– Le XVIe siècle est une période où les femmes connaissent une valorisation nouvelle grâce

aux penseurs humanistes et protestants qui promeuvent la femme dans les sphères de la

famille et de l’amour.  heu les humanistes sont pas pour la religion et aime pas les théologiens

Ya aussi l’imprimerie qui va être très importante pour commuiquer . Du coup le peuple peut peut etre commencer a lire. Pourtant, cette époque

 les femmes subissent une marginalisation progressive : elles sont de plus en plus exclues de la vie économique en faveur d’une existence cantonnée au role domestique, La diminution de

leurs identités sociale et économique s’est réalisée à l’aide de discours politiques et

religieux qui se sont avérés être des instruments de la construction culturelle de la

différence sexuelle.

,

.

donc nous les nanas il en a fallut du temps pour qu’on nous remarque, mais ya eu quand même des dames qui tenaient des salons culturels, des dames aussi courtisanes qui savaient faire tourner le monde, enfin ba c’est tout,

Publicités